Patrice Delbourg

Accueil Propositions de lectures Blaise Cendrars - Blaise Cendrars
PDF Imprimer Envoyer
Index de l'article
Blaise Cendrars
Au programme
Toutes les pages

Au programme :

- Une évocation de Blaise Cendrars à travers huit textes courts écrits et lus par Patrice Delbourg révélant ainsi les multiples facettes de celui qui a placé son œuvre sous le signe du voyage et de l’aventure :

1- Bourlingue
2- La ferme Navarin (partie 1)
3- La ferme Navarin (partie 2)
4- Alfa-Roméo, six cylindres (partie 1)
5- Alfa-Roméo, six cylindres (partie 2)
6- Cendrars mythomane?
7- Quotidien
8 - Vieil âge

- Des poèmes, des nouvelles, des extraits de romans… nés de la plume de Blaise Cendrars et lus par Eric Cénat dont  entre autres :

1- Bagage 2- 229 rue Saint Jacques
2- Nostalgie
3- La guerre au Luxembourg
4- J’ai tué
5- Ciel de Paris
6- Tu es plus belle que le ciel et la mer
7- Pedro Alvarez Cabral, Terres ,  Œufs , Papillon ,  Rio de Janeiro, Sur rade , La coupée ,  Banquet , Belle soirée
8- Lettre
9- J’ai le goût du risque
10- Epitaphe
11- Couchers de soleil, Nuits étoilées, Complet blanc 

- Un montage de diverses diapositives projetées sur un écran par vidéoprojecteur. Il s’agit de photos de Blaise Cendrars et de ses proches ainsi que des peintures, des dessins et des huiles liés aux textes lus, avec des musiques de Chet Baker, Villa Lobos, Bix Beiderbecke.




 

Max Jacob,
un drôle de paroissien


Le Castor Astral
(Janvier 2014)

 

Photo Max Jacob, un drôle de paroissien

 

Entre facétie et désespoir, entre besoin de sainteté et tentations charnelles, Max Jacob n’a cessé de promener son innocence canaille en terre de poésie. Toute son existence fut un périlleux exercice d’équilibre funambulesque. Jamais le poète ne se prit au sérieux. Mais la vie est chose rigoureuse, la mort en est l’enjeu.
Enchanteur fantasque, ami de Picasso et Apollinaire, il a passé sa vie à brouiller les pistes en une étourdissante geste serpentine. Astreint au port de l'étoile jaune, arrêté par les Allemands le 24 février 1944, il meurt d'une congestion pulmonaire au camp de la Muette, à Drancy, le 5 mars suivant.
Dans un portrait mosaïque plus qu'une biographie, Patrice Delbourg redonne vie au pince-sans-rire qui fut à la fois une nouvelle incarnation du juif errant, un archange foudroyé, un réfractaire, un homme de chair et un mystique profond, un conteur et épistolier au lyrisme ébouriffé, un fantaisiste éblouissant.