Patrice Delbourg

Accueil Bibliographie
PDF Imprimer Envoyer
Index de l'article
Bibliographie - Romans
Anthologie
Essais
Poésies
Toutes les pages

 

Poésies

 

Longtemps j'ai cru mon père immortel - Le Castor Astral, 2012

Longtemps j'ai cru mon père immortel

Le Castor Astral, 2012

Pour son retour à la poésie, Patrice Delbourg a choisi de se confronter au thème douloureux, et le plus souvent inévitable, de la perte du père.
Ce recueil de textes brefs, disposés en forme de cyprès, se présente en un seul souffle au long de séquences égrenées sur les derniers jours d’une vie. (...)

Cliquez pour continuer...

 

En vamp libre

En vamp libre

Dessins de G. Guyomard

Artinprogress, 2006

Agitateur depuis 1936, Gérard Guyomard ne se sépare jamais de son alphabet portatif. Des centaines de dessins à l'encre tracés sur des " bifsteacks " (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

L'écorché veuf

Dessins d'E. Barbosa

L'Horizontale, 2005

Quatorze poèmes inédits de Patrice Delbourg; quatorze dessins d'Elizabeth Barbosa, quatorze muscles du visage dessinés et estampés en linogravure.

 

Ecchymoses etc...

Ecchymoses et cætera

(poèmes 1974-2004)

Le Castor Astral, 2004

Avec de nombreux inédits, cette anthologie rassemble un choix de poèmes sur 30 ans d'écriture. Dès les années 1970, attaché à décrypter les hiéroglyphes du réel, Patrice Delbourg a incarné l'éclosion de ce qui fut alors (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

Douleurs en fougères

Dessins de Cueco

François Janaud, 1997

Dans Douleurs en fougères, Henri Cueco a illustré, par douze lithographies originales quinze poèmes de Patrice Delbourg, tous les deux animateurs de l'émission Des Papous dans la tête.

 

Représentation livre

Les crampons de l'ombre

Dessins de M. Giai-Miniet

Aréa, 1997

Les crampons de l’ombre – Texte Patrice Delbourg, illustré de dessins.

 

Exercices de stèle

Exercices de stèle

Dessins de J.P. Cagnat

Le Félin, 1996

Cent portraits d’écrivains à la plume, au crayon et au vitriol. De Balzac nouveau-né à Jünger patriarche, de Rabelais dans ses langes à Fontenelle à bout de course…

Une chronologie tantôt fantaisiste, tantôt clinique, tour à tour farfelue, romantique, scabreuse ou rêvée.

 

L'Ampleur du désastre

L'Ampleur du désastre

Le Cherche-midi, 1995, Prix Apollinaire

Comptable du néant, héraut du cœur blessé, champion des bleus à l’âme, Patrice Delbourg a réuni dans ce livre un ensemble de poèmes, inédits pour la plupart, et représentatifs de son œuvre.
Dans l’Histoire de la poésie française, Robert Sabatier évoque ainsi la poésie de Delbourg: (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

Dernier round

Dessins de G. Guyomard

La Chouette Diurne, 1992

Ils sont plusieurs à décrire la misère du trottoir, de la banlieue, des petites heures blêmes et de la solitude dépeuplée, dans notre poésie. Le plus incontournable des poètes misérabilistes demeure (...)

Cliquez pour continuer...

 

Embargo sur tendresse

Embargo sur tendresse

Le Castor Astral,1986

Derrière une apparente désinvolture, ce livre prend des allures de manifeste du désengagement, voire déloge du détachement et de l’indifférence. Vivre semble alors comme un lent coma, un ralenti douloureux plongé dans une inexplicable fatigue. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Absence de pedigree

Absence de pedigree

Le Castor Astral,1984

Paysage de fantaisie où l'enfance soigne ses bobos avec des clins d'oeil de Vialatte et quelques lampées de sirop d'orgeat, « Absence de pedigree » est un petit livre qui s'écoute comme un ragtime et qui se lit la tête au rêve. Dingue mais ponctuel, dans cet art — la poésie — que la muse Polymnie destinait plus à la paresse (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

Génériques

Belfond, 1983, Prix Max Jacob

On lit d’un coup ces pages. La perception du rythme né des courts-circuits est essentielle. L’éviction des » beaux vers « , la mise à plat de Beckett comme de Bourvil, la mise en charpie de chansons et de souvenirs…

Cliquez pour continuer...

 

Cadastres

Cadastres

Le Castor Astral, 1978

La poésie est un secteur que Le Castor Astral défend depuis ses origines. Il publie des poètes français contemporains (avec une préférence aujourd’hui pour des anthologies personnelles offrant au lecteur le meilleur de l’œuvre d’auteurs tels que Daniel Biga, Francis Dannemark, Patrice Delbourg, Jean Portante ou Serge Pey), mais aussi des poètes étrangers.

 

Toboggans

Toboggans

Éd. de l'Athanor, 1976, réédition 1993



 

Max Jacob,
un drôle de paroissien


Le Castor Astral
(Janvier 2014)

 

Photo Max Jacob, un drôle de paroissien

 

Entre facétie et désespoir, entre besoin de sainteté et tentations charnelles, Max Jacob n’a cessé de promener son innocence canaille en terre de poésie. Toute son existence fut un périlleux exercice d’équilibre funambulesque. Jamais le poète ne se prit au sérieux. Mais la vie est chose rigoureuse, la mort en est l’enjeu.
Enchanteur fantasque, ami de Picasso et Apollinaire, il a passé sa vie à brouiller les pistes en une étourdissante geste serpentine. Astreint au port de l'étoile jaune, arrêté par les Allemands le 24 février 1944, il meurt d'une congestion pulmonaire au camp de la Muette, à Drancy, le 5 mars suivant.
Dans un portrait mosaïque plus qu'une biographie, Patrice Delbourg redonne vie au pince-sans-rire qui fut à la fois une nouvelle incarnation du juif errant, un archange foudroyé, un réfractaire, un homme de chair et un mystique profond, un conteur et épistolier au lyrisme ébouriffé, un fantaisiste éblouissant.