Patrice Delbourg

Accueil Bibliographie
PDF Imprimer Envoyer
Index de l'article
Bibliographie - Romans
Anthologie
Essais
Poésies
Toutes les pages

 

Romans

 

Cliquer pour agrandir

Une douceur de chloroformeUne douceur de chloroforme

Castor Astral

Accablé par la ration quotidienne de nouvelles catastrophiques, tant sur papier journal, ondes périphériques ou petit écran, Jim Baltimore, (Anatole Glimpse selon ses parents), se réfugie dans l’indolorisme. Un écorché vif sous une armure médiévale.
L’indifférence devient un long et torturant entraînement. La tentation d’un ermitage contemplatif s’offre à Jim. Cette nouvelle existence cloîtrée consentira-t-elle à le dédommager de tout ce qu’elle lui doit ?

 

 

Maux d'excuse, Les mots de l'hypocondrieMaux d'excuse
Les mots de l'hypocondrie

Cherche Midi Éditeurs (Octobre 2014)
Collection Hors-collection

Maux d'excuse est une partie de ping-pong entre deux amis, malades imaginaires à tout crin. Ce tandem de compères a en commun le journalisme, quelques auteurs de chevet et un grand nombre de maladies incurables.(...)

Cliquez pour continuer...

 

Le Cow-boy du bazar de l'hôtel de villeLe Cow-boy du bazar de l'hôtel de ville

Cherche Midi Éditeurs (Janvier 2014)

C'est un roman d'amour que nous donne à lire un Patrice Delbourg au meilleur de sa forme d'hypocondriaque. Amour pour les marginaux, les en-dehors, pour le Pantruche qui a pris le maquis, pour les westerns improbables qu'il évoque avec une gourmandise jamais rassasiée. Une nostalgique « dernière séance » sous un ciel de Paname crépusculaire.(...)

Cliquez pour continuer...

 

Les chagrins de l'Arsenal - Le Cherche Midi (2012)Les chagrins de l'Arsenal

Le Cherche Midi (2012)

Un livre saccagé vogue au fil de la Seine. Un autre, déchiqueté en petits morceaux, gît au fond d'une corbeille de jardin public. Un troisième, calciné, attend sur un banc à l'arrêt d'un autobus.
Une inquiétante et cruelle épidémie contamine le quartier de l'Arsenal. On murmure qu'un forcené s'adonne, nuitamment, à un étrange ballet de livricide. Un petit Fahrenheit de poche. Un autodafé intime. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Un soir d'aquariumUn soir d'aquarium

Le Cherche Midi (2011)

Novembre 1963. Kennedy tombe à Dallas et la chanson à texte bat de l'aile devant la déferlante yé-yé. Quelques enseignes de cabarets clignotent encore au fronton des Grands Boulevards de la capitale.
Dans les débuts d'une Ve République bien maussade, un certain Gabin Delahy, vieil enfant à la carcasse démeusurée, s'essaye à un genre délicat et novateur: l'humour noir avec éclats à la sanguine. (...)

Cliquez pour continuer...

 

L'homme aux lacets défaitsL'Homme aux lacets défaits

Le Cherche Midi (2010)

Automne 1888. Le scandale de Panamá débute, l'emprunt russe se lance, Jack l'éventreur trucide pour de bon dans le quartier londonien de Whitechapel. Le coeur de Paris bruisse de cent petits métiers divers, le général Boulanger s'en va, la tour Eiffel s'érige.

Enfant du Marais, ingénieur électricien de génie, inventeur de l'alternateur, Lucien Gaulard (...)

Cliquez pour continuer...

 

Signe particulier endurance

Signe particulier endurance

Le Castor Astral - août 2007

Juillet 1956. Nous sommes à Vence, cité dite « des arts et des fleurs », située dans le moyen pays niçois, au pied des Baous. Là où mourut D. H. Lawrence en 1930, terrassé par la tuberculose. L’air y est exceptionnellement bon et tonique. Les sanatoriums y fleurissent comme des mimosas. En plein babyboom, la face cachée des outsiders de la littérature de l’après guerre vient se faire soigner les poumons (...)

Cliquez pour continuer...

 

La mélancolie du Malecón

La mélancolie de Malecón

Le Castor Astral - novembre 2006

Là-bas, la mer est un mur. Le désespoir se danse sur un rythme de salsa. La Havane humiliée, lacérée, tyrannisée, violée, mais aussi La Havane sensuelle, jouisseuse, fataliste flamboyante. Les rires des enfants répondent à la propagande racornie. Sur le Malecón, boulevard bétonné du front de mer, à quelques encablures de l'affameur ricain, la vie quotidienne s'organise entre double morale (...)

Cliquez pour continuer...

 

La martingale de d'Alembert

La martingale de d'Alembert

Le Castor Astral, 2006 - Hemsé, 1981

Clovis écume les studios et plateaux des jeux radiophoniques et télévisés. Depuis sa petite enfance, il aime à se frotter à des tests, des épreuves de tout acabit. Un gigantesque quiz squatte sa matière grise. Drôles de scènes de méninges ! Il va, il ferraille contre ses contemporains, il veut en découdre. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Toujours une femme de retard

Toujours une femme de retard

Le Cherche midi, 2005

Urbain Azbine est un enfant du Marais. La tête dans les nénuphars, les pieds dans le limon. Né au milieu d'un bouquet de fleurs coupées à l'étal d'un pavillon Baltard. Dès ses premiers langes, il connaît un épisode de la guerre des Deux-Roses. Une de ses grands-mères vend des baccarats, l'autre des oeillets (...)

Cliquez pour continuer...

 

Bureau des latitudes

Bureau des latitudes

Le Serpent à plumes, 2005 - Manya, 1993

"Tout ce que je rapporte là me coûte. J'en sais la vacuité. La littérature est le contraire de la confidence chétive. Elle exige du maintien, de l'envergure. Mais je ne peux rien communiquer d'autre aujourd'hui, sinon les épisodes étriqués d'une guérilla qu'un jour je me suis déclarée." Assis sur un banc proche de Notre-Dame à Paris (...)

Cliquez pour continuer...

 

Lanterne rouge

Lanterne rouge

Le Cherche midi, 2003

Un matin d'automne parisien, Donald achète un chapeau neuf et une bicyclette d'occasion. Du canal de l'Ourcq jusqu'aux monts de Flandre, attiré par le Nord comme la limaille par l'aimant, démarre un étrange road-movie sur deux roues. Dans sa besace, peu de choses, sinon l'urne funéraire de Malika, sa compagne trop tôt disparue (...)

Cliquez pour continuer...

 

Coeur raccord

Cœur raccord

Le Cherche Midi, 2002

Le héros - ou anti-héros ? - de ce livre, Achille Bouafle, est une sorte de miraculé de l'aorte. Après avoir subi une opération au coeur - dont la narration est un petit chef-d'oeuvre de littérature " hospitalière ", Achille Bouafle retrouve goût à la vie, une vie qu'il traverse - ou qui le traverse (...)

Cliquez pour continuer...

 

Papier mâché

Papier mâché

Le Rocher, 2001

Kléber Bondoufle, colosse aux pieds d'argile, est l'un de ces êtres d'exception, intempérant et vertueux jusqu'à l'extravagance, qui par amour fou de la vie s'est toujours risqué sur les plus hautes cimes de ses idéaux d'enfant. Il se rêvait écrivain, journaliste décisif, et doit composer au-dessus du volcan de l'ordinaire mesquin des jours (...)

Cliquez pour continuer...

 

Vivre surprend toujours

Vivre surprend toujours,

journal d'un hypocondriaque

Le Seuil, 1994

"Sa bible avait nom Vidal. Sa chambre était tapissée d'électrocardiogrammes. [...] Il se nommait volontiers comme un éclopé de l'amour, un handicapé de la vie, dépourvu de toute aptitude au travail..." Malade plus ou moins imaginaire (...)

Cliquez pour continuer...

 

Un certain Blatte

Un Certain Blatte

Le Seuil, 1989

Les pérégrinations dun employé modèle dans une banque du Marais, amoureux de Paris, collectionneur de toutes sortes de choses : réclames, génériques de télévision, articles de presse, photos…


 



 

Anthologies

 

Les funambules de la ritournelleLes funambules de la ritournelle

Cent fous chantants sur le fil

Éditions Ecriture (2013)

En cent courtes biographies (4 à 6 pages chacune) et dans un style enlevé, Patrice Delbourg croque les auteurs-compositeurs-interprètes qui ont dérangé, amusé, résisté au conformisme de leur époque, bref «bouleversifié» la chanson française.
«Parmi ces félins à chant chaud, on trouve des bardes facétieux, des mélomanes scrupuleux, des voltigeurs de la tchatche ou des paladins fébriles, autant de merveilleux fous chantants avec leur drôle de lexique.»
Un choix qui privilégie la qualité et l'originalité des mots sur la performance scénique, la gestuelle ou l'escorte musicale. La chanson étant question d'épiderme, Patrice Delbourg y revendique crânement ses préférences.
Au sommaire, nulle trace de Mylène Farmer ou Florent Pagny...Mais au fil des pages, on retrouvera les portraits d'Aznavour, Lapointe, Jonasz, Renaud, Ferrat, Beaucarne, Leprest, Sheller, Dimey, Louki, Brassens, Vigneault, Delpech, Vassiliu ou encore Dominique A.

Cliquez pour continuer...

 

L'année poétique 2009

L'année poétique 2009

Seghers, 2009

Depuis 2005, les Éditions Seghers renouent avec une tradition : offrir au lecteur un panorama des poèmes de langue française parus au cours de l'année écoulée. Le concept de L'Année poétique, dont le millésime 2009 paraîtra à l'occasion du Printemps des poètes, est parvenu à s'imposer dans le paysage éditorial parce qu'il propose un état des lieux fidèle et complet de la poésie la plus contemporaine. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Les jongleurs de mots

Les Jongleurs de mots

L'Archipel (2008)

De Villon à Devos, cent et une plumes ont fait valser la langue et secoué les mots de la tribu. Plumes malicieuses ou turbulentes, saccageuses ou friponnes, hilarantes ou aventurières, rassemblées dans ce florilège égoïste et drolatique. C'est Patrice Delbourg qui bat les cartes de ce grand jeu des 7 familles : Les tueurs à gags, prescripteurs de pastilles contre l'amertume, de toutes les matières c'est l'humour qu'ils préfèrent. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Le Petit livre des exquis mots

Le Petit livre des exquis mots

Le Cherche Midi, 2008

Du cordonnier qui travaille " à la petite semelle " au banquier qui a " pognon sur rue ", en passant par " l'opticien à sa mémère ", Patrice Delbourg nous propose ici un choix de calembours à usage quotidien. Que ce soit dans le domaine religieux (" un attrape-bigot "), culinaire (" Brocoli pour être honnête ! "), sportif (" rugby sur l'ongle ") (...)

Cliquez pour continuer...

 

L'année poétique 2008

L'année poétique 2008

Seghers, 2008

Pour la troisième année, Seghers rassemble dans une anthologie le meilleur de la production poétique de langue française parue au cours de l’année écoulée. Près de cent vingt poètes, célèbres ou méconnus, se côtoient dans cette anthologie délibérément ouverte à la diversité des formes et des fonds (...)

Cliquez pour continuer...

 

L'année poétique 2007

L'année poétique 2007

Seghers 2007

Qu'ont en commun Salah Al Hamdani, Bernard Delvaille, Jacques Dupin, Albane Gellé, Grand Corps Malade, Serge Pey, Henry Bauchau, Andrée Chedid et Guersande ? Tous figurent parmi les cent vingt-cinq poètes que compte L'Année poétique 2007, vaste panorama de la production poétique de langue française (...)

Cliquez pour continuer...

 

Football et littérature

Plumes et crampons, Football et littérature

En collaboration avec Benoît Heimermann

Stock, 1998 - La Table ronde, 2006

Depuis 1998, Football et Littérature semblent s'être réconciliés. La victoire de l'équipe tricolore " black, blanc, beur " a, en quelque sorte, légitimé auprès des et récurrente activité de beaux manchot. De Homère à Pierre Desproges, de Jean Giraudoux à Frédéric Dard, de Pier Paolo Pasolini à Anthony Burgess (...)

Cliquez pour continuer...

 

L'année poétique 2006L'année poétique 2006

Seghers 2006

Cet ouvrage renoue avec une tradition longtemps pratiquée par les Éditions Seghers : rassembler dans une anthologie l'essentiel de la production poétique de langue française parue au cours de l'année écoulée. Cent vingt poètes célèbres ou inconnus s'y côtoient (...)

Cliquez pour continuer...

 

L'année poétique 2005

L'année poétique 2005

Seghers 2005

Cet ouvrage renoue avec une tradition longtemps pratiquée par les éditions Seghers : rassembler dans une anthologie l'essentiel de la production poétique de langue française parue au cours de l'année écoulée. Cent vingt poètes célèbres ou inconnus s'y côtoient, choisis parmi plusieurs centaines revues, d'anthologies (...)

Cliquez pour continuer...

 

Les papous dans la tête

Les Papous dans la tête

Gallimard, 2004, 2007 (collectif)

De A comme 'Abruti' à Z comme 'Zibouclette', ce nouvel opus Papou réunit les définitions les plus sérieuses et les plus loufoques, sans oublier une belle collection de mots nouveaux, qu'il était indispensable d'inventer pour dire les choses ou les états d'esprit absents de notre vocabulaire (...)

Cliquez pour continuer...

 

Demandez nos calembours

Demandez nos calembours, demandez nos exquis mots

Illustré par Selçuk Demirel

Le Cherche midi, 1997

Le calembour est au jeu de mots ce que la pirouette est au saut de l'ange : il ne se prend jamais au sérieux. Mieux : il est d'autant plus drôle et surprenant qu'il est le plus "tiré par les cheveux'. Alors, il devient apothéose de l'à-peu-près. Souvent même, le loufoque, le non-sens, l'absurde pointent le bout de leur nez (...)

Cliquez pour continuer...


 


 

Essais

 

L'odyssée CendrarsL'odyssée Cendrars

Éditions Écriture (2010)

"Comme d'une passerelle de navire, Blaise Cendrars surveille la vie. Nez de cap-hornier, lèvres crevassées par les embruns, une trogne qui relève de la légende, il est l'ogre universel, trimardeur, érudit, marin, reporter, soldat, poète, passeur, aventurier gorgé de sève, toujours plus loin, toujours plus intense.
Son itinéraire, contradictoire et fallacieux, escamoté ou enjolivé, est aussi difficile à saisir qu'une boule de mercure au creux de la paume. Alors que les boussoles s'affolent et que les points de repère s'estompent (...)

Cliquez pour continuer...

 

Comme disait Alphonse Allais

Comme disait Alphonse Allais

Écriture, 2005

Né en 1854 de "parents français mais honnêtes", Alphonse Allais reste à ce jour le plus pillé des écrivains français, au point qu'on l'a surnommé "la Vache Allais", bien que l'hydropathe de la butte ne crachât point sur l'absinthe. En un quart de siècle, le moustachu a publié la bagatelle de 1700 contes, histoires, fables express (...)

Cliquez pour continuer...

 

À bribes abatues

A bribes abattues...

Mango, "Mots et Cie", 2003

Si vous ne connaissez pas la face cachée de Patrice Delbourg, c'est le moment de découvrir ce fou... de mots qui, derrière sa mâle assurance de calembourgeois gentilhomme, est un fabuleux jongleur du verbe. Vous ne serez pas déçus par cet homme qui pense que les sentiers ne devraient pas être battus, et qui sous aucun prétexte ne voudrait être amputé d'un bras pour ne pas tourner éternellement dans une piscine (...)

Cliquez pour continuer...

 

Le bateau livre

Le Bateau livre

Le Castor astral, 2000

Quoi de neuf sur le front de notre littérature vivante ? On la dit périodiquement moribonde, exsangue, stérile ou répétitive. On annonce régulièrement son regain, son essor et ses différentes métamorphoses. Que se passe t-il à bord du bateau livre ? Quels sont les vents contraires, les écueils? Patrice Delbourg prend le risque d'embarquer 99 écrivains contemporains (...)

Cliquez pour continuer...

 

Chassez le naturiste il revient au bungalow

Chassez le naturiste il revient au bungalow

Les Belles Lettres, 1999

Deux candides textiles partent en expédition au pays des corps nus. Un safari décalé et cocasse dans les camps du soleil. Univers concentrationnaire de béton ou pittoresques villages en paillotes. Suivez nos Bouvet et Pécuchard sur la dune (...)

Cliquez pour continuer...

 

Zátopek et ses ombres

Zátopek et ses ombres

Le Castor astral, 1998

Dans l’ombre tutélaire du grand Zatopek, Patrice Delbourg nous entraîne dans la foulée éthérée de Jean Bouin, «le Rimbaud des longues distances», de Ladoumègue au trot de Pégase, de Coe, des grands champions kenyans, et de tous ces ascètes grimaçants, cuirassés dans leur morgue ou lutins trébuchants de modestie. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Les Désemparés

Les désemparés

Le Castor Astral, 1996

Derrière une écriture toute de fantaisie pour le style, toute de rigueur pour les renseignements et révélations, Patrice Delbourg offre un dictionnaire critique des grands maudits ou marginaux des lettres francophones. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Mélodies chroniques

Mélodies chroniques

Le Castor astral, 1994

Patrice Delbourg rassemble une centaine de ses plus mordantes chroniques sur la chanson française, parues durant quinze ans aux Nouvelles Littéraires, puis à L’Événement. Vif, gai et cruel, il décoche nombre flèches aux valets de "la dictature" de l’odieux-visuel.

 

 

Représentation livre

Ciné X

Lattès, 1977

Toutes ces bribes d’histoires se situent dans les marges de notre fin de millénaire. Elles ont les sex-shop, les cinémas X, les trottoirs du petit matin pour décor.



 

Poésies

 

Longtemps j'ai cru mon père immortel - Le Castor Astral, 2012

Longtemps j'ai cru mon père immortel

Le Castor Astral, 2012

Pour son retour à la poésie, Patrice Delbourg a choisi de se confronter au thème douloureux, et le plus souvent inévitable, de la perte du père.
Ce recueil de textes brefs, disposés en forme de cyprès, se présente en un seul souffle au long de séquences égrenées sur les derniers jours d’une vie. (...)

Cliquez pour continuer...

 

En vamp libre

En vamp libre

Dessins de G. Guyomard

Artinprogress, 2006

Agitateur depuis 1936, Gérard Guyomard ne se sépare jamais de son alphabet portatif. Des centaines de dessins à l'encre tracés sur des " bifsteacks " (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

L'écorché veuf

Dessins d'E. Barbosa

L'Horizontale, 2005

Quatorze poèmes inédits de Patrice Delbourg; quatorze dessins d'Elizabeth Barbosa, quatorze muscles du visage dessinés et estampés en linogravure.

 

Ecchymoses etc...

Ecchymoses et cætera

(poèmes 1974-2004)

Le Castor Astral, 2004

Avec de nombreux inédits, cette anthologie rassemble un choix de poèmes sur 30 ans d'écriture. Dès les années 1970, attaché à décrypter les hiéroglyphes du réel, Patrice Delbourg a incarné l'éclosion de ce qui fut alors (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

Douleurs en fougères

Dessins de Cueco

François Janaud, 1997

Dans Douleurs en fougères, Henri Cueco a illustré, par douze lithographies originales quinze poèmes de Patrice Delbourg, tous les deux animateurs de l'émission Des Papous dans la tête.

 

Représentation livre

Les crampons de l'ombre

Dessins de M. Giai-Miniet

Aréa, 1997

Les crampons de l’ombre – Texte Patrice Delbourg, illustré de dessins.

 

Exercices de stèle

Exercices de stèle

Dessins de J.P. Cagnat

Le Félin, 1996

Cent portraits d’écrivains à la plume, au crayon et au vitriol. De Balzac nouveau-né à Jünger patriarche, de Rabelais dans ses langes à Fontenelle à bout de course…

Une chronologie tantôt fantaisiste, tantôt clinique, tour à tour farfelue, romantique, scabreuse ou rêvée.

 

L'Ampleur du désastre

L'Ampleur du désastre

Le Cherche-midi, 1995, Prix Apollinaire

Comptable du néant, héraut du cœur blessé, champion des bleus à l’âme, Patrice Delbourg a réuni dans ce livre un ensemble de poèmes, inédits pour la plupart, et représentatifs de son œuvre.
Dans l’Histoire de la poésie française, Robert Sabatier évoque ainsi la poésie de Delbourg: (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

Dernier round

Dessins de G. Guyomard

La Chouette Diurne, 1992

Ils sont plusieurs à décrire la misère du trottoir, de la banlieue, des petites heures blêmes et de la solitude dépeuplée, dans notre poésie. Le plus incontournable des poètes misérabilistes demeure (...)

Cliquez pour continuer...

 

Embargo sur tendresse

Embargo sur tendresse

Le Castor Astral,1986

Derrière une apparente désinvolture, ce livre prend des allures de manifeste du désengagement, voire déloge du détachement et de l’indifférence. Vivre semble alors comme un lent coma, un ralenti douloureux plongé dans une inexplicable fatigue. (...)

Cliquez pour continuer...

 

Absence de pedigree

Absence de pedigree

Le Castor Astral,1984

Paysage de fantaisie où l'enfance soigne ses bobos avec des clins d'oeil de Vialatte et quelques lampées de sirop d'orgeat, « Absence de pedigree » est un petit livre qui s'écoute comme un ragtime et qui se lit la tête au rêve. Dingue mais ponctuel, dans cet art — la poésie — que la muse Polymnie destinait plus à la paresse (...)

Cliquez pour continuer...

 

Représentation livre

Génériques

Belfond, 1983, Prix Max Jacob

On lit d’un coup ces pages. La perception du rythme né des courts-circuits est essentielle. L’éviction des » beaux vers « , la mise à plat de Beckett comme de Bourvil, la mise en charpie de chansons et de souvenirs…

Cliquez pour continuer...

 

Cadastres

Cadastres

Le Castor Astral, 1978

La poésie est un secteur que Le Castor Astral défend depuis ses origines. Il publie des poètes français contemporains (avec une préférence aujourd’hui pour des anthologies personnelles offrant au lecteur le meilleur de l’œuvre d’auteurs tels que Daniel Biga, Francis Dannemark, Patrice Delbourg, Jean Portante ou Serge Pey), mais aussi des poètes étrangers.

 

Toboggans

Toboggans

Éd. de l'Athanor, 1976, réédition 1993

 

Max Jacob,
un drôle de paroissien


Le Castor Astral
(Janvier 2014)

 

Photo Max Jacob, un drôle de paroissien

 

Entre facétie et désespoir, entre besoin de sainteté et tentations charnelles, Max Jacob n’a cessé de promener son innocence canaille en terre de poésie. Toute son existence fut un périlleux exercice d’équilibre funambulesque. Jamais le poète ne se prit au sérieux. Mais la vie est chose rigoureuse, la mort en est l’enjeu.
Enchanteur fantasque, ami de Picasso et Apollinaire, il a passé sa vie à brouiller les pistes en une étourdissante geste serpentine. Astreint au port de l'étoile jaune, arrêté par les Allemands le 24 février 1944, il meurt d'une congestion pulmonaire au camp de la Muette, à Drancy, le 5 mars suivant.
Dans un portrait mosaïque plus qu'une biographie, Patrice Delbourg redonne vie au pince-sans-rire qui fut à la fois une nouvelle incarnation du juif errant, un archange foudroyé, un réfractaire, un homme de chair et un mystique profond, un conteur et épistolier au lyrisme ébouriffé, un fantaisiste éblouissant.